fbpx

Oser demander de l’aide

L’acte le plus facile qui existe, n’est-ce pas? Bien que ce comportement nous apparaisse comme étant si évident, si sain et si souhaitable, il est une des manifestations de l’affirmation de soi qui est souvent la plus difficile.

Oser demander de l’aide, c’est énoncé haut et fort – publiquement – que nous rencontrons une limite.

Oser demander de l’aide, c’est témoigner de notre confiance envers les autres. C’est dire tout haut que je porte la croyance profonde que l’Autre est bienveillant et qu’il me portera secours.

Oser demander de l’aide, c’est faire preuve d’humilité. C’est être capable de se regarder dans la glace, toujours avec bienveillance, et de constater que nous ne sommes pas Superman.

Oser demander de l’aide, c’est embrasser le lien de codépendance sain qui nous unit tous, les humains.

Finalement, oser demander de l’aide, c’est un comportement qui est anodin quand on est enfant et qui gagne en complexité et en sens en grandissant.

Le projet Tête première est plus qu’heureux de lancer sa programmation Facebook avec ce thème.  Voulant justement offrir de l’aide aux entrepreneurs de notre région, Tête première vous partagera tout au long du mois de juin des articles de fonds, des vidéos, des statistiques et des infographies qui abordent le thème « Oser demander de l’aide » et les démarches associées. En particulier, surveillez les vidéos de nos ambassadeurs (!) qui sont des entrepreneurs bien connus dans la région. Profitez également d’un moment de détente avec nos pensées humoristiques du vendredi. Enfin, apprenez-en plus sur les éléments qui contribuent au fait que nous refusons souvent de demander de l’aide professionnelle même lorsqu’on souffre, sur l’organisation des services en santé mentale et sur les différentes manières de travailler auprès d’une personne qui demande de l’aide.

Vous l’aurez compris, à nos yeux et considérant les vacances estivales au prochain tournant, le mois de juin est le mois idéal pour amorcer des réflexions sur les comportements et attitudes d’autocompassion. Nous vous souhaitons donc de profiter du soleil, de profiter de juin pour faire des rencontres de développement stratégique, pour vous regrouper entre entrepreneurs ou entre amis et de rivaliser en créativité afin de mieux prendre soin de soi et de son entreprise.